Transparence financière

Aperçu financier

 

En 2014, le revenu total pour Aide et Action Asie du Sud-Est et Chine a été de 3,2 millions d’euros, 77% de plus que l’année précédente. L’augmentation importante du revenu provient du lancement du programme de Consortium pour les enfants non-scolarisés dirigé par AEA Cambodge avec 17 partenaires de mise en œuvre. AEA est entièrement responsable de la réception, garde et décaissement des contributions fournies par les donateurs. Avec l’extension de notre travail, les équipes de direction d’Aide et Action International et d’Aide et Action Asie du Sud-Est et Chine, supervisés par les différents comités de pilotage, a continué d’établir et maintenir des contrôles internes et des méthodes de comptabilisation qui mettent l’accent sur la documentation, la mise en œuvre, et l’expérimentation en vue de répondre aux périodes financières imprévisibles, en particulier la crise de l’euro.

 

 

Les chiffres clés de la région en 2014

 

€ 3,2 millions levés

3 674 parrains

17 projets dans 4 pays

84% alloués à la mission sociale

44% de dons du grand public

34% consacré à la petite enfance et l’éducation

Au bénéfice de près de 250 000 personnes, y compris 105 000 enfants

 
 

Préparation des états financiers – Rapports et responsabilisation

 

Les états financiers pour l’année 2013 ont été établis conformément au règlement n ° 99.01 (droit français) et au règlement n° 99.03 institué par le Comité de la Réglementation Comptable  (le CRC -le Comité Règlement des comptes). Les comptes d’Aide et Action Hong Kong sont consolidés avec Aide et Action France selon des conditions particulières.

Les états financiers ont été préparés et réconciliés en vue d’une consolidation finale par Aide et Action International.  Les états financiers de Hong Kong ont été préparés conformément aux normes comptables locales. Ces états financiers sont audités par Ernst & Young Cambodge et Tam, Au & Co Hong Kong, cabinet d’audit local soumis aux instructions de Ernst & Young France et du périmètre d’audit établi par Aide et Action International.

Dans toutes ses actions, l’association  s’engage à être responsable et redevable envers tout ceux avec qui elle travaille, les partenaires opérationnels, les collectivités, les bailleurs de fonds ainsi qu’envers les employés, les bénévoles, ou ceux qui militent à ses côtés. Elle utilise pour cela plusieurs outils pour surveiller, auditer, évaluer et apprendre de tout le monde.

Nous estimons que nos contrôles internes enrichis par des améliorations continuelles, de la surveillance et des tests de processus d’audit interne, fournissent une assurance adéquate pour que nos rapports et bilans financiers soient fiables et conformes aux normes internationales (IFRS).

.

États des fonds utilisés en 2014

 

Nos bilans ayant été préparés dans une optique de consolidation finale, nous montrons ici que les fonds sont utilisés pour les projets. Les dépenses qui y sont liées ont été classées par domaine d’intervention, collecte de fonds, gouvernance, et coûts de fonctionnement, y compris le développement thématique et l’administration générale. D’autres charges d’exploitation relatives au fonctionnement des projets ont été réparties selon le temps passé et le volume de budget du projet. Nous veillons à être toujours plus efficaces dans l’emploi de ces fonds dans nos opérations.

 
 

La mutualisation des ressources

L’un des principes fondateurs d’Aide et Action International garantit la solidarité entre tous ses membres. La mutualisation des ressources est également applicable aux ressources financières levées par le réseau d’Aide et Action.

À l’exception des fonds alloués à des projets spécifiques par les donateurs, ces ressources sont affectées à des projets et des régions selon les priorités identifiées.